• NIOKOLO KOBA LES BEDIK No3 a suivre

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    Les Bedik vivent dans des villages perchés sur les montagnes du Sénégal oriental. Iwol est l'un d'eux. Une excursion pour aller la rencontre de ce peuple et de sa culture et pour découvrir son environnement naturel reste inoubliable.

      pays bedik, en passant par Kédougou

    Iwol, un attrayant et intriguant village, parfois surnommé "capitale du pays bedik", se situe sur les contreforts du Fouta-Djalon, dans le Sénégal oriental. Si cette région est moins touristique que la Petite Côte, entre Dakar et le Sine-Saloum, elle est pourvue de sites naturels remarquables comme le parc du Niokolo-Koba ou la cascade de Dindéfélo. Et les rencontres humaines ne sont pas en reste avec les ethnies telles que les Bassari ou les Bedik.

    Après avoir traversé le Sénégal depuis l'Ouest pour atteindre l’extrême Sud-Est, le pays bedik se profile. A une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Kédougou, le village d’Ibel est le point de départ d’une courte (mais difficile) randonnée qui mène à Iwol, en haut de la montagne. Avec l’aide d’un guide local, l’aventure peut commencer.

     

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    En arrivant dans le village, l’usage veut que l’on remette des présents, tels que du sucre

    , des bougies (il n'y a pas l'électricité) ou des noix de cola, au chef du village ,notre guide s'en charge

    NIOKOLO KOBA LES BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LES BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    Au Sénégal, entre 200 et 300 nouveaux cas de lèpre sont recensés chaque année,

    mais les médecins estiment que seule une petite partie des malades sont détectés

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

     

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    Pas d’autres moyens pour se rendre au village d'Iwol que de bons pieds, du souffle et de la sueur! Le dénivelé est important et il faut environ une heure de marche pour atteindre Iwol. A moins de suivre le rythme soutenu du guide local, souvent un jeune du village qui monte et descend la montagne plusieurs fois par jour...

    Si l’effort est intense, le paysage est époustouflant.  . La roche, la fameuse dolérite constitutive de l’identité bedik   côtoie le végétal. Le soleil écrase le corps, les arbres offrent de l’ombre pour de brèves haltes.

    La facilité du guide à grimper force l'admiration. On aperçoit parfois des femmes portant de grosses bassines de linge sur leur tête. Elles déambulent avec une aisance déconcertante sur un autre chemin escarpé, plus court mais plus difficile, précise le guide. Impossible de se plaindre quand on devine la vie des habitants d’Iwol rythmée de montées et de descentes.

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    et pourtant moi j'en ai bavé même dans la descente a 15 H avec au moins 40

    je ne pourrais plus le faire au jour d' hui ,mes photos date de 2009

    NIOKOLO KOBA LE BEDIK No3 a suivre

    a suivre les chutes de Dindéfélo ??

    BONNE VISITE A TOUS

     

    « NIOKOLO KOBA No2 a suivreNIOKOLO KOBA LES CHUTES DE DINDEFELO No4 A SUIVRE »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    7
    Vendredi 26 Juin 2015 à 13:41

    Merci pour cette excellent reportage. Les photos sont magnifiques.
    Bon vendredi. Bises

    6
    Vendredi 26 Juin 2015 à 11:12

    bonjour Zette , impressionnant de voir ces maisons et les gens et ...  superbes tes photos  !  bisous belle fin de semaine  A+

    prend soin de toi et +++  amicalement

    5
    Mardi 23 Juin 2015 à 18:38

    Bonjour Zette, merci de ta visite chez moi et à mon tour je viens me régaler chez toi, quel dépaysement dans ces villages lointains et quel courage tu as eu en effet de marcher sous la chaleur. Tes photos sont de 2009, mais tu vois comme elles te laissent un merveilleux souvenir. Les voyages c'est ce qu'il y a de mieux pour exister et se créer des rêves et des souvenirs. J'espère que maintenant tu dévores l'Europe, car il y a aussi des endroits merveilleux chez nous !!!hihihi, je te souhaite une belle journée, bisous.

    4
    Mardi 23 Juin 2015 à 17:31

    bonsoir, voilà comment j'aime visiter, près de la vie des gens, le vrai contact, tes photos sont réussies !!

    Ravie de mon voyage mais encore plus d'avoir retrouver la chaleur !!

    bisous

    3
    Mardi 23 Juin 2015 à 17:06

    Bravo d 'avoir réalisé cela !! des souvenirs

    la vie n 'est pas facile là bas ! on n'a pas le droit de se plaindre en France quand on voit tout cela !

    Merci pour ce partage ! bonne soirée

    2
    Mardi 23 Juin 2015 à 07:59

    Magnifique ce reportage

    je ne sais pas si je pourrais faire cette longue promenade en plein soleil !!!

    bonne journée

    1
    Mardi 23 Juin 2015 à 07:56

    Bonjour Zette

    On a un peu de mal à imaginer aujourd'hui que des peuples - en Afrique ou ailleurs - puissent encore vivre comme vivaient leurs ancètres sans que rien ou presque n'ait changé ! 

    Voilà un beau reportage que tu nous fais partager.

    Bises

    Christian

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :